Par Jacques Ferber

La femme réclame beaucoup à l’homme: elle lui demande d’être tendre, attentionné, affectueux, mais aussi d’être créatif, plein d’humour et de joie, de savoir assurer en toutes circonstances, de savoir résoudre des problèmes pratiques au quotidien, mais aussi d’être déterminé et performant dans son travail, tout en étant disponible à la relation. Elle désire que l’homme soit aussi une épaule sur laquelle elle puisse s’appuyer, une oreille pour l’écouter, des bras pour l’enlacer. Elle aimerait qu’il puisse accueillir son changement émotionnel avec bienveillance, mais sans perdre son axe, d’être aligné et intégre (dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit)…

Et par dessus tout d’être un bon amant, puissant, tendre et fougueux tout en étant à l’écoute des besoins et désirs de la femme !

Wow !! C’est pas un peu trop demander, non?

Je ne sais pas pour vous les hommes, mais moi quand je me suis rendu compte de cette demande des femmes j’ai failli partir en courant. J’étais presque en colère. Je me suis dit « Je suis comme je suis, et je suis à prendre ainsi ». Et en même temps, j’ai bien vu que je demandais à la femme qui m’accompagnait d’être présente, attentionnée, douce, intelligente, dynamique, de me soutenir dans mon activité, d’être un peu espiègle et coquine, et surtout … d’être une super amante !

Alors, me suis-je dit, « finalement on est quitte ». Chacun voudrait l’autre parfait et en même temps être accepté tel que l’on est, avec sa puissance et sa vulnérabilité, ses qualités et ses manques, sans bouger le petit doigt. Bien sûr ce n’est pas juste… On peut s’en lamenter bien sûr, mais si on voyait les choses autrement?

Si on voyait cette demande d’idéal non pas comme une exigence mais comme un défi ? Non pas comme un jugement mais comme une possibilité de changer et de s’améliorer ? Si l’on voyait cela comme un programme de développement personnel pour dépasser nos limites et devenir des “hommes nouveaux”, des Guerriers de Lumière, des Rois de Cœur qui sachent combiner puissance et sensibilté, yang et yin, affirmation et ouverture, force et douceur.

R. Kipling (l’auteur du « livre de la jungle ») a exprimé en 1895 dans un poème célèbre (Tu seras un homme mon fils) comment devenir cet homme là.

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties,
sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

….

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Oui, ce poème est tout un programme. Inspiré par la doctrine stoïcienne , il propose à l’homme de devenir l’auteur de ses actes et de traverser les épreuves de la vie tout en restant connecté à son cœur.

Et dans le contexte du Tantra Integral, nous proposons aux hommes de savoir accueillir leur féminin tout en étant touché dans leur masculin, d’être à même relier leur sexe, leur cœur et leur esprit, et ainsi d’être le pôle masculin de l’union homme-femme, ouvert à la polarité de l’autre, chacun dans sa différence et son essence.

Alors cette demande féminine devient un challenge, un projet de vie. Comme si la rencontre avec la femme allait être le chemin pour nous développer et devenir une meilleure version de nous-même.

Ce n’est pas nouveau en fait. Comme le montre tous les romans de chevalerie, et les récits modernes tels que le Roi Lion ou le Seigneur des Anneaux, c’est la présence de la femme qui aide l’homme sur son chemin, en lui donnant le courage (le mot « courage » vient de « cœur ») de se dépasser, de grandir, de devenir quelqu’un.

Car la femme tend un miroir sans complaisance à l’homme. Elle ne veut ni d’une brute ni d’un petit garçon. Elle est en quête d’un homme qui a su intégrer la puissance du Guerrier et le cœur de l’Amant pour rencontrer le Roi qu’il porte en lui. Et si cet homme n’a pas trouvé le Roi en lui, elle lui propose de l’aider, de l’initier à devenir celui qu’il a toujours rêvé d’être. L’homme dans ce cheminement devient un « amant tantrique » qui va à la rencontre de la « déesse initiatrice », de ce féminin qui va le faire « sortir des jupes de sa maman ». Il sort du personnage de mec paumé (le personnage de la série Bref diffusée en 2011) pour rencontrer la femme dans sa dimension charnelle et spirituelle.

Souvenez vous du Roi Lion ou du Seigneur des Anneaux: Simba ou Aragorn deviennent roi à partir du moment où ils ont rencontré, accueillis et reconnus le féminin, (Nala ou Arwen) qui viennent leur ouvrir le chemin à eux-même, à leur puissance : Arwen reforge l’épée brisée d’Aragorn, image de la puissance sexuelle, Nala vient réveiller l’homme (je devrais dire le lion 😊) au fond de Simba pour lui rappeler qu’il il est. Elles leur permettent de prendre leur place légitime et de contribuer à l’évolution du monde.

Ils passent ainsi de statut de victime (celui qui n’ose pas) ou de celui de type « cool » qui ne fait rien de sa vie (Simba quand il chante hakuna matata ou Aragorn quand il est un simple « ranger ») à celui de leader qui ouvre la voie, protège et accomplit son destin. Il passe de l’état du “gentil garçon” à celui d’hommes réalisés.

L’homme, au plus profond de lui, recherche ainsi quelque chose que seule une femme qui s’est réellement trouvée peut lui donner. Et quand il la voit il sait qu’elle est sa déesse… Bien sûr, cela lui fait toucher sa propre vulnérabilité, et c’est pour cela que beaucoup d’hommes ont peur d’ouvrir leur cœur. Non pas qu’ils n’aiment pas, mais simplement qu’ils ont parfois peur de devenir le jouet de leur aimée. Mais si cette dernière a compris que cet homme est juste là pour elle, pour ce qu’elle possède au plus profond d’elle-même, qui ressort du subtil et qu’il est pratiquement impossible de mettre en mots, alors elle peut s’ouvrir aussi totalement à cet homme et l’initier vers son jardin, vers ce qu’elle est au plus profond d’elle-même…

Et toi, homme ou femme, comment vis tu cette relation homme-femme?

Merci de mettre un commentaire au bas de cet article s’il vous touche.


PS: Cet été du 8 au 14 juillet, J’anime un stage de Tantra sur le thème “Amant tantrique et déesse initiatrice: la rencontre” avec pour objectif de permettre aux hommes et aux femmes de se rencontrer au delà de leurs attentes initiales, et de vivre l’intensité de la vie quand elle incarnée dans cette polarité masculin-féminin.

Ce stage est destiné aux hommes qui ont envie de devenir des amants tantriques dont les femmes raffolent, et aux femmes qui désirent rayonner de leur essence de déesse dans la relation à l’homme.

Vignette-Formation-Tantra-IntegralK

Cycle Tantra Intégral

Unir en soi et avec l’autre le masculin et le féminin dans la connexion et le sacré

Vignette-Stage-Amant-tantrique-Deesse-Initiatrice1

L’Amant tantrique &
la Déesse initiatrice

Venez incarner et rencontrer votre désir dans l’amour

Tantra, Constellations familiales & rituels chamaniques pour hommes. Stage co-animé par Jacques FERBER & Eric LAUDIÈRE.

Tantra homme

Pour recontacter ta puissance d’homme et nourrir ton coeur