Ce qui est important

Par Jacques Ferber,
Quand on a 20 ans, on veut réussir, devenir le meilleur. Personnellement, j’étais fan de science et je voulais devenir le futur Einstein, mais dès que je touchais ma raquette de Tennis je me prenais pour Bjorn Borg (on a le même âge à quelques mois près  ). Et effectivement, quand on aime le sport on rêve de médaille d’or aux Jeux Olympiques ou de remporter la coupe du monde de Football. Si on veut devenir riche on se prend pour Bill Gates ou Jeff Bezos, si on veut être le plus fort physiquement on se prend pour Bruce Lee (mon époque) ou plus récemment pour Jet Li
Dans tous les cas, on se projette (surtout les hommes, on y reviendra) dans une réussite personnelle où l’on se voit le meilleur. On n’y peut rien, c’est câblé dans l’espèce humaine. De même que les mâles des mammifères sociaux (chimpanzés, chevaux, cerfs, loups, etc.)  s’affrontent pour savoir qui sera le dominant de la meute, l’homme désire être au sommet de la hiérarchie. Hier en me promenant je voyais deux garçons d’une dizaine d’années qui faisaient du vélo et s’évaluaient mutuellement en faisant des pirouettes et des « roues arrières » pour savoir qui est le meilleur. Même les joueurs de jeux vidéos recherchent le meilleur score et à se retrouver dans le « hall of fame ». Nul n’échappe à cette élan de Vie qui crée et façonne le monde, à partir de la puissance solaire de vouloir être le meilleur dans son domaine. L’ego est au service de la Vie.

Cette vision est assez masculine, je vous l’accorde, car nombre de femmes n’ont pas ce rêve: beaucoup désirent simplement vivre le grand amour avec l’homme de leur vie, et s’épanouir dans la relation (ainsi que les voyages, la danse et la créativité). En cela, elle semblent être bien plus matures que l’homme qui désire être le meilleur. Et j’acquiescerais volontiers si pour autant elles ne cherchaient pas, pour certaines, à s’accomplir au travers de l’homme en établissant des chasses gardées autour de celui qu’elles ont choisies. La pulsion d’espèce n’est pas la même – l’ego s’exprime autrement – mais dans un cas comme dans l’autre, cette pulsion façonne toujours le comportement.

Mais plus on avance en âge, plus tout cela perd de son importance, au profit du plaisir des relations: relations affectives et amoureuses certes, mais aussi relations entre amis, relations parents-enfants. Quoi de plus merveilleux qu’un repas passés avec des amis où chacun apporte un plat et une boisson que tout le monde partage. Rien n’est plus simple et meilleur marché, et pourtant rien n’est plus satisfaisant pour la bouche et le coeur, quand chacun a élaboré son plat avec amour. La vie se transforme alors. Les débats d’idées qui s’expriment dans l’affrontement laissent place à l’échange des points de vue où chacun apporte une perspective différente pour mieux comprendre le monde, et surtout pour le plaisir simple et merveilleux “d’être avec”, de partager l’amour et l’amitié.
Et le temps continuant sa route, même ce plaisir d’être ensemble est transcendé dans une fresque plus vaste, celle de sentir la Vie en soi et autour de soi. Le fait d’être tout simplement, de regarder le ciel et les nuages, de sentir le vent sur la peau, de contempler des enfants qui jouent, nous fait voir la beauté du monde, comme dans la chanson « what a wonderful world » d’Armstrong qui est un hymne à la contemplation de la beauté et de l’amour, lesquelles se trouvent partout et en toutes choses. Avec la sagesse vient le dépassement de tous les conflits, de toutes les rivalités, de toutes les disputes…

Les étangs de Pérols, à côté de Montpellier. Photo prise en 2016 avec un iPhone 5. Sans retouche.

Pourquoi en effet se donner autant de mal à se déchirer et à en vouloir à l’autre, alors que nous finirons tous au même endroit. Car avec l’âge vient souvent une pratique spirituelle très ancienne qui s’appelle « Memento mori » souviens toi que tu es mortel ! C’est une pratique qui consiste à se rappeler en permanence que nous allons mourir, non pas de manière morbide, mais bien au contraire pour prendre la mesure de la qualité de la Vie. Car en effet, si vous deviez mourir dans une semaine que feriez vous? Comme la plupart des personnes interrogées vous iriez voir tous vos amis et vos (ex)amours pour leur dire combien vous les aimez, pour leur dire tout le bonheur d’avoir vécu ensemble tous ces moments merveilleux. Devant la mort, ne demeure que l’Amour, le bonheur de vivre la beauté de l’instant, le plaisir d’être ici et maintenant… Devant la mort, tous nos désirs d’être quelqu’un d’autre que nous mêmes s’efface et nous pouvons nous prendre mutuellement dans les bras pour se dire « merci d’avoir effectué ce brin de vie avec moi, désolé du mal que j’ai pu te faire à certains moments » et surtout « je t’aime » . Et même nos soi-disant ennemis, nos rivaux(ales), tous ceux contre lequel nous sommes battus peuvent être reconnus dans cet Amour universel.

Alors dans ces moments de fêtes, souvenons-nous que l’important réside dans les moments vécus avec les êtres qui nous font vibrer, et que l’essentiel résulte de la Vivance (vivre intensément et pleinement), l’Amour (les relations et la contemplation du merveilleux) et la Conscience, afin de prendre conscience de tout cela pour voir en quoi nous vivons dans un « wonderful world »).
Et vous, qu’est ce qui est important pour vous? Partagez vos réflexions et ressentis dans les commentaires ci-dessous.

Joyeuses fêtes…

 

À propos de l'auteur :

Jacques
Professeur d'université, spécialiste de sciences cognitives, il a été formé au Tantra, au Reiki, à l’analyse symbolique des rêves et des mythes, au yoga, à la méditation et à différentes traditions spirituelles, au cours de son parcours psycho-spirituel depuis plus de 20 ans. Il est l'animateur des sites www.tantra-integral.com et www.developpementintegral.com qui portent sur le développement intégral (individuel, relationnel et social), la relation existant entre sexualité et spiritualité et sur l'intégration féminin-masculin, l'approche intégrale de K. Wilber et la Spirale Dynamique. Il est auteur du livre L'amant tantrique, éditions du Souffle d'Or.Il anime depuis plusieurs années des stages de tantra, de méditations tantriques et de développement de conscience dans la mouvance intégrale. Il éclaire les pratiques spirituelles par sa connaissance des sciences cognitives.

17 Comments

  1. Danièle26 décembre 2017 at 21 jours- Répondre

    Merci de nous le rappeler pour mieux l’apprécier Danièle

  2. KristeL26 décembre 2017 at 21 jours- Répondre

    Ce qui est important à mes yeux c’est la respiration de la Vie, cette mer interieure d’air, de molécules qui circulent à l’infini dans l’Univers des possibles, allant de l’Un à l’Autre. Molécules d’amour et de vie qui sont l’Union de chacun, femme, homme, animaux, végétaux, astres…Nous ne faisons qu’Un. Je suis toi…;) m’inonde de Joie.KristeL

  3. bcos26 décembre 2017 at 22 jours- Répondre

    l’AMOUR qui S’en déGAGE/ mMerciS

  4. Mireille27 décembre 2017 at 7 jours- Répondre

    Quelle sérénité à être simplement le meilleur de soi même !
    Je trouve la photo superbe

  5. Josia27 décembre 2017 at 8 jours- Répondre

    Très juste….
    Quel bonheur un moment dans notre vie d arriver à l’essentiel….l’AMOUR de soi et l amour des autres…..la sérérité.. ..et s émerveiller de la magie de la VIE…..
    MERCI Jacques pour ces belles paroles et d être un guide de la magie “l âme agit”
    Merciiii

  6. Zamagias27 décembre 2017 at 8 jours- Répondre

    Revenir à l’Essence-tiel nous rapproche de ce que nous sommes au plus profond et qui nous relie tous au delà de nos différences .

  7. Olivier27 décembre 2017 at 10 jours- Répondre

    Merci Jacques pour ces mots simples et vrais qui m aide à traverser la fin d année ! Amitiés Olivier

  8. Virginie27 décembre 2017 at 11 jours- Répondre

    Merci Jacques pour ces quelques lignes….Effectivement tu as entièrement raison mais c’est dommage que l’on ne comprenne pas ça quand on est jeune et, malgré tout en vieillissant même si on a compris la vie et surtout le monde du travail n’en restent pas moins difficile à surmonter au quotidien. .

  9. Sophia Boulanger27 décembre 2017 at 14 jours- Répondre

    Ces moments de partage quand ils sont joyeux et bienveillants sont des petites pépites qui scintillent sur le chemin.
    Mais hélas il y a aussi des chemins plus arides et caillouteux. Que reviennent ces instants chaleureux, ils n’en seront que meilleurs.
    Merci Jacques pour ce partage qui résonne profondément.
    Sophia

  10. Dupont Florence27 décembre 2017 at 18 jours- Répondre

    la beauté prend de cours, ne se laissant jamais commander mais consentante partout où on s’éveille à elle;
    Et la vie prend une saveur particulière, mélange de compassion et d’amour quand l’aube de sa finitude semble si proche qu’on la palpe avec tout son être.

  11. Virginie28 décembre 2017 at 12 jours- Répondre

    Grand Merci…
    Que la Joie Vous accompagne en ces Fêtes de fin d’Année !

  12. Talaga Lefebvre28 décembre 2017 at 12 jours- Répondre

    Bonjour Jacques , lorsque j’ai compris que mon monde extérieur est le reflet de mon monde intérieur. Et, qu il ne me manque rien, je me suis autorisée à m accepter comme je suis en me disons que je suis le meilleur compagnon pour moi même. J’ai envie de me respecter et de prendre soin de moi,me donner l amour que j’ai toujours chercher à l extérieur et qui a toujours été en moi. Belles fêtes de fin d’année, merci d avoir pu te connaître Jacques à travers des webinairs avec Peggy et Jeff. J’ai beaucoup appris en t écoutant. Namaste Hanna

  13. François NOTTER28 décembre 2017 at 20 jours- Répondre

    Eh oui, qu’est ce qui reste essentiel ? Oser le passage, oser mourir à quelque chose (en soi) et renaître à autre chose. Nourrir son chemin d’en-vies. Accueillir le simple plaisir d’être( parfois si compliqué!). Se lâcher dans ce qui est là au plus profond et au plus merveilleux en soi. Se faire l’ultime cadeau de la liberté d’élan, de créativité et surtout d’Amour. Se mettre à nu et se souhaiter bienvenue dans un présent vécu le plus intensément possible. Et remercier la vie pour tous ces cadeaux qu’elle nous offre à pro-fusion. Devenir amour, devenir la caresse; Devenir la beauté même. Et fusionner avec cet instant suspendu et si unique. Bonne année nouvelle (et tantrique) à tous.
    Plein d’amour et de lumière retrouvée. François Notter

  14. Tess4 janvier 2018 at 12 jours- Répondre

    Tout est dit et tout est juste…Merci ! Quand on a compris tout cela, lorsque l’on est capable de s’aimer et d’être son propre pilier, alors oui, la vie est belle et nous pouvons alors utiliser tout ce qui nous arrive pour avancer et grandir.. On devient acteur de sa vie et non victime.. La vie devient notre message ! Je souhaite à tous les êtres qui sont en souffrance au quotidien de découvrir et vivre pleinement ce que Jacques exprime… Revenir à son essentiel, à son moi profond…

  15. Anne Marie Milleliri14 janvier 2018 at 10 jours- Répondre

    Merci Jacques , en totale harmonie

    Nous sommes createurs de nos vies . Nos pensées , nos paroles et nos actions lorsqu’ils sont vers le plus haut , le positif et l’amour , sont ce qui nous permet de changer notre vie , vers l’éveil de ce que nous sommes au plus profond , nous qui cherchons tous le bonheur .

  16. Esquivi23 janvier 2018 at 10 jours- Répondre

    Comme tous ces commentaires sont magnifiques ! !
    A l aube de mes 60 ans je m achemine vers une réconciliation avec moi-même.
    J ai encore des moments de jugement envers moi-même, il m arrive d être submergée par les regrets, la culpabilité d agir mal agi. Alors j en prends conscience, j accepte mes ressentis avec compassion, avec Amour.
    Il me semble que l un des plus grands défis de la vie soit de s accepter tels que nous sommes.
    Après une période difficile de dépression je retrouve goût à la vie. Et je décide de m accorder un temps de voyage en Asie.M accorder du temps, c est un.cadeau que je ressens comme essentiel.
    J espère te rencontrer un jour Jacques, j aime bcp t écouter.
    Avec Amour. Fabienne

  17. Matthias BROERS21 mai 2018 at 15 jours- Répondre

    Jacques,
    60 ans, mais contemporaine.
    Je vous demande : pourriez-vous me trouver un homme qui me guide loin dans le tantra ?
    Je vous saurais gré !
    Castelnau, Montpellier
    Merci !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.