Par Jacques Ferber.

Alors que les fêtes de fin d’année battent leur plein, que la dévotion se situe plus autour de la sainte-consommation et d’un père noël aux couleur de Coca Cola que de la profondeur de l’Etre, il peut être bon de rappeler que Noël est le moment où nous pouvons naturellement célébrer notre foi en la Vie. Au milieu des ténèbres représentées par l’hiver, alors que le soleil est au plus bas, c’est le 25 décembre que le soleil recommence très doucement à regrandir. Symboliquement cela représente notre espoir

Et n’est ce pas justement au moment même de la fin d’un cycle de neuf ans et que nous pouvons sentir le frémissement d’un nouveau cycle et réitérer notre confiance en la Vie, en l’Amour, en la puissance de la Vie, au delà de tout ce qui se passe actuellement dans le monde et de leur amplification par les médias.

Car en effet, la fête de Noël est la fête de la Lumière Renaissante, lorsque les premiers rayons de lumières reviennent et nous mettent la joie dans le cœur : c’est la promesse qu’il est possible de sortir de tous les moments noirs que nous vivons, la certitude que l’Amour et la Lumière viendront illuminer les ténèbres, les amertumes, les ressentiments, les souffrances, les tristesses… et que la Joie peut à nouveau ouvrir notre cœur, dans le pardon, s’il y a lieu, et la reconnaissance profonde de l’autre dans son essence…

C’est bien entendu la promesse que nous apporté Yeshoua, le Christ, mais aussi avant lui, des dieux de la Lumière (Mithra, Mazda, Lug, etc…).

La lumière renaissante, c’est voir au delà des peurs, de nos manques, des petits désirs et des projections (« c’est pas moi, c’est l’autre »), pour nous ouvrir à la Vie qui est derrière tout cela. La Vie est au delà de toutes nos histoires, bien qu’elle s’en nourrisse pour créer quelque chose qui nous dépasse. Célébrons la Vie (ou Dieu ou la Source), car tout ce qui nous arrive est son œuvre. Célébrons l’Amour qui est partout, et pourtant si souvent caché par nos ressentiments et nos blessures. Ouvrons notre cœur à l’autre, notre frère, notre sœur, et que toutes les voies spirituelles se réunissent. Elles ne sont qu’un escalier pour aller vers l’Un, ce qui est au delà de tous les mots. Célébrons ce miracle incroyable d’être là, vivant, ici et maintenant, et de cheminer ensemble sur le chemin de la Vie. Et toutes les bougies que nous allumons ce jour là, sont autant de marques de notre adhésion à cette lumière divine. En allumant les chandeliers, ressentons que c’est en notre coeur que nous ranimons, encore et toujours la flamme.

Que l’esprit de Noël transmute ainsi cette transe de consommation et que ce jour soit l’occasion de nous retrouver les uns les autres, pour qu’ensemble nous accomplissions le grand dessein de la Vie, qui est d’aller vers toujours plus de Conscience et d’Amour, dans l’union de nos âmes.

Hallelujah, Allah akbar, Adonaï Ehad, Namasté

Que la Paix soit dans les coeurs, que l’Amour règne et que la Joie nous illumine!